• Chapitre 5

    "Henry, je suis vraiment désolée d'avoir été si bizarre cette dernière semaine. Ce qui a... c'est que j'ai du nouveau pour mes mauvais rêves. Quand j'étais chez Belle hier j'ai craqué et je lui ais tout raconté. Et elle m'a dit que ces rêves ne devaient pas me gâcher la vie. J'ai alors écouté ses conseils et je suis partie voir Zelena. Je lui ai demandé si elle était ma sœur. Peut être que je suis amnésique lui ais je dit. Mais tu la connais elle s'est fichue de moi. Par contre elle a failli faire tomber son verre  quand je lui ai posé la question. Bref je ne suis pas allé voir Archie et cette nuit il y avait Emma dans mon rêve : il y avait Zelena, "ma mère" et elle. Toutes les trois m'empêchaient  de te voir. Tu étais juste derrière une porte et elles étaient devant à dire que tu ne méritais pas une mère aussi nulle que moi."

    "Maman !? Non, personne, même pas Emma ne m'empêchera de te voir. Tu es ma maman. Je ne partirais pas. Je voulais simplement connaître ma véritable mère et qu'elle me dise pourquoi elle m'avait abandonné. Elle est géniale mais elle ne pourra jamais prendre ta place car c'est toi qui m'a élevé et que je n'imaginerait pas la vie sans toi. Pour le reste je comprends que tu cherches à connaître l'origine de ces rêves mais tu n'es pas allé voir Archie. Lui, il pouvait t'aider. "

    Rassurée par ces belles phrases, je souris et répond :

    "Oui, je sais mais Belle m'a donné de meilleurs conseils que lui ne m'en a jamais donné en une trentaine d'années."

    "Alors fonce. Décrypte tes rêves. Je serais toujours derrière toi et jamais plus je ne te quitterais."

    Henry et moi venons de déposer Emma à l'auberge de Granny. Elle a demandé pour une semaine. Henry est ravi. Il n'en avait pas demandé autant. Moi, je reste toujours méfiante...

    "Mme Mills !"

    Je me tourne et vois Zelena qui me rattrape.

    "Il faut que l'on parle d'hier si cela ne vous dérange pas."

    "Non, pas du tout. Seulement il n'y a rien à dire."

    "Si, je viens de voir Archie et on a discuté de votre problème. Il m'a dit que vous aviez loupé votre séance d'hier soir. Bon,j'espère que vous finirez par guérir. En tout cas, moi, je n'y suis pour rien. Je ne suis pas une sorcière, ni votre sœur. Rien. Vos problèmes ne sont pas les miens. Alors ne venez plus chez moi me faire culpabiliser."

    "Ok, je m'excuse sincèrement" balbutie ai je.

    Je ne comprends vraiment pas cette femme. Une fois elle est sympa, une autre elle t'agresse. Je ne la supporte pas. Ou du moins de moins en moins. Non, mais c'est vrai, elle est peut être la maire de la ville, seulement elle se prend pour qui de plus important ?

    Zelena me lance un regard venimeux. Elle ne lit pas dans les pensées, quand même ? Elle regarde Henry, puis moi, nous sourit et part. Je l'entends murmurer :

    "C'est vrai, c'est pas ma faute si elle est complétement folle."

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :